2. Anomalies de régulation de la glycémie.

I. Les phénotypes diabétiques.

Des symptômes communs : ils évoluent dans le temps.

Quelques symptômes partagés associés aux diabètes
Courants Evolutifs
hyperglycémie rétinopathies
glycosurie atteintes rénales
polydipsie & polyurie infections diverses
divers

Mais deux diabètes différents : des caractéristiques à† différents niveaux permettent de différencier 2 diabètes.

Deux pathologies différentes
Diabète de type I Diabète de type II
âge de déclaration jeunesse maturité
Corpulence maigre surpoids, obésité
Insulinémie faible ଆ absente taux anormaux
Antécédents familiaux rares (10%) Fréquents

Une incidence qui s'accroît pour les deux types :

Un problème de santé publique : on cherche une origine soupçonnée d'être polyfactorielle pour ces deux diabètes.

II. Le diabète de type I : origine et facteurs de risque.

1. Une hypo-insulinémie.


Insulinémies comparées.

2. Une maladie auto-immune.

Destruction des îlots de Langerhans : perte de densité du tissu des îlots due à† la destruction des cellules β.


Îlot de pancréas sain

Îlot de pancréas diabétique

Des auto-anticorps produits par l'organisme : spécifiques de différentes molécules des cellules β (voir doc b page 151 du manuel).

Une augmentation progressive : le déclenchement de la maladie quand certains taux atteints.

3. Des facteurs de risque.

a. Une susceptibilité génétique.


Evaluations du risque génétique.

Des allèles de prédisposition : certains allèles des gènes DR du système HLA mais une dizaine d'autres gènes de susceptibilité.

Les allèles DR3 et DR4 : 90% des sujets diabétiques de type 1 appartiennent aux groupes DR3 ou DR4.

Les hétérozygotes DR3/DR4 : un risque accru ; 30% des diabétiques de type 1 contre 1% de la population générale.

b. Infections virales et risque.


Similitudes entre antigène viraux et pancréatiques.

Des homologies de séquences : entre des antigènes viraux et des molécules du soi.

Une réponse immunitaire :

En synthèse : le diabète de type I, maladie auto-immune à†composantes génétiques et environnementales

III. Le diabète de type II : origine et facteurs de risque.

1. Des étapes de développement.

Une insulino-résistance : hyper-insulinémie qui caractérise la première phase pré-diabétique.

Une insulino-déficience : hypo-insulinémie qui caractérise la phase suivante ; premiers signes du diabète.

Une intolérance au glucose : le diabète est installé.

2. Une composante génétique.

Elle est suggérée par certains arbres généalogiques. : héritabilité de la maladie.


Arbre généalogie d'une famille.

Des gènes de susceptibilité. : Ceux codant pour les récepteurs à l'insuline expliquant l'insulino-résistance.


Mutations du gène codant les récepteurs de l'insuline.

D'autres gènes de susceptibilité. : codant pour des molécules (enzymes) des voies métaboliques de transformation du glucose.


Mutation du gène de la glucokinase.

3. Des facteurs environnementaux ou comportementaux.

L'obésité : Facteurs comportemental majeur corrélé à la prévalence du diabète de type 2.

D'autres : nombreux…

En synthèse : le diabète de type II, maladie multifactorielle à†composantes génétiques et environnementales :

Retour au menu