3-B-2 De la volonté au mouvement

1. Une commande corticale de la motricité.

Le cortex moteur : localisé dans le lobe frontal.

Les lobes du cerveau.

Différentes aires motrices : elles se projettent sur le cortex moteur primaire ou cortex somato-moteur :

Les aires motrices.

Le cortex moteur primaire : des aires spécifiques dédiées aux différentes parties du corps.


L'homonculus moteur.
En savoir plus: le cerveau à tous les niveaux.

L'imagerie fonctionnelle du cerveau : IRM anatomique et fonctionnelle.

IRM anatomique
Sujet 1 Sujet 2
hémiplégie gauche (paralysie du côté gauche du corps : face, membre supérieur, membre inférieur) hémiplégie droite (paralysie du côté droit du corps : face, membre supérieur, membre inférieur).
IRMf fonctionnelle
Mouvement de la main droite Mouvement de la main gauche
activation dans le cortex moteur gauche activation dans le cortex moteur droit

L'aire somato-motrice est le lieu de départ de toutes les voies descendantes vers les effecteurs musculaires squelettiques.

2. Les voies motrices descendantes

Les neurones pyramidaux du cortex primaire : leurs axones circulent dans différentes voies descendantes.

Des voies complexes : des relais synaptiques, des fibres croisées ou non dans différents faisceaux de fibres.


Trajet descendant.

Des relais synaptiques.
En savoir plus: le cerveau à tous les niveaux.

Via ces voies descendantes, chaque motoneurone de la moelle épinière reçoit l'innervation des neurones du cortex moteur primaire.
Chacun intègre les messages reçus pour initier ou non un message moteur vers un effecteur musculaire.
Des lésions médullaires expliquent des dysfonctionnements moteurs par lésions de ces voies descendantes.

3-B-3 Motricité et plasticité cérébrale

Des cartes motrices différentes : sur un schéma commun, des différences d'un individu à un autre.

La part essentielle des apprentissages : Ce sont eux qui créent, sélectionnent et entretiennent les réseaux de neurones utilisés.

Des capacités de remaniements et récupération :


plasticité cérébrale après une amputation.

Le meilleur âge est le jeune âge… : mais la capital plasticité se cultive et ainsi s'entretient.

Retour au menu