3-B-1 La chimie des synapses.

I. Synapse neuromusculaire et neurotransmetteur.

Organisation et fonctionnement.

La plaque motrice, fonctionnement.
Fonctionnement de la synapse nicotinique.

Des vésicules présynaptiques : contiennent le NT synthétisé par la terminaison présynaptique, l'acétylcholine (Ach).

L'exocytose du NT : dans la fente synaptique, par fusion des vésicules avec la membrane présynaptique à l'arrivée d'un MN présynaptique.

Fixation sur les récepteurs postsynaptiques : récepteurs nicotiniques,des protéines canal.

II. Effet de substances pharmacologiques sur le fonctionnement de la synapse.

Hypothèse : des substances chimiques qui agissent au niveau des protéines canal des récepteurs postsynaptiques peuvent modifier la transmission synaptique du message nerveux.

1. L'exemple de la d-tubocurarine du curare.

Vue polaire du récepteur AchBP
Rôle de l'acétylcholine sur le récepteur AchBP
Ouverture et fermeture du récepteur
AchBP configuration 1 : canal fermé AchBP configuration 2 : ouverture du canal ionique

Un antagoniste de l'Ach : la tubocurarine se fixe sur le récepteur AchBP.

Configuration d'AchBP libre
Configuration avec Ach Configuration avec tubocurarine
Ligand Ach ligand tubocurarine

La tubocurarine est un exemple d'antagoniste d'un neurotransmetteur. Sa fixation sur la protéine canal du récepteur postsynaptique empêche l'ouverture du canal ionique. Il ne peut plus y avoir genèse d'un PA musculaire.

2. Généralisation.

De nombreuses substances agissent sur les synapses :